MCC - Qualifications

Qualifications

Enceintes de protections

MCC - Qualifications

MCC controles vos Flux Laminaire de laboratoire et de salles blanches

Enceintes de protections


PROCÉDURE DE CONTRÔLES D’UN FLUX LAMINAIRE HORIZONTAL OU VERTICAL

Les contrôles permettent de connaître la classe particulaire de l’enceinte, de valider l’efficacité particulaire du filtre de soufflage, de mesurer les vitesses et les débits de soufflage & de vérifier la laminarité du flux.

I) NORMES DE REFERENCES :

  • U.S FEDERAL STANDARD 209E
  • EN 1822-1 : NF EN 1822-1 (indice de classement : X 44-014-1) = Filtres à air à très haute efficacité et filtres à air à très faible pénétration (HEPA & ULPA) – Partie 1 : Classification, essais de performance et marquage.
  • EN 14 644 : Classement de la propreté de l’air ,mesures ,essais & méthodes.
  • RECOMMANDATIONS ASPEC // RÈGLES DE CERTIFICATION AFNOR // MARQUE NF - PSM .

II) Descriptif des différents Flux :

1) Flux laminaire horizontal :

Flux unidirectionnel horizontal qui assure uniquement la protection des manipulations. L’opérateur peut effectuer des manipulations à l’intérieur du poste sous flux d’air stérile.
L’air soufflé à travers le filtre absolu est pré-filtré afin de le protéger.

2) Flux laminaire vertical à recyclage total , en surpression ou à écoulement total :

Flux laminaire unidirectionnel vertical qui assure uniquement la protection des manipulations.
L’opérateur peut effectuer des manipulations à l’intérieur du poste sous flux d’air stérile .
Il existe des différences techniques entre ces différents types :
1) Recyclage total : Absence d’extraction & l’air soufflé à travers le filtre absolu provient de la reprise avant du plan de travail.
2) Surpression / Écoulement total : l’air soufflé à travers le filtre absolu est pré-filtré (idem flux horizontal).L’air s’écoule et s’évacue par l’ouverture frontale et/ou à l’arrière du plan de travail.

III) MÉTHODES :

1) Mesures des vitesses d’écoulement de l’air : Vitesses de soufflage.

La mesure des vitesses de sortie d’air des filtres HEPA est effectuée à l’aide d’un anémomètre à fil chaud . Les valeurs individuelles de vitesses sont mesurées suivant la cartographie (cf. schéma ci-dessous) : au niveau du plan de travail (à hauteur de la vitre de protection) et à 10 cm de la grille de protection des filtres HEPA .Une carte de vitesse est établie pour vérifier la laminarité du flux d’air : les valeurs ne doivent pas s’éloigner de plus de 20% de la valeur moyenne.

Exemple pour un PSM de 1,20 m de large :
L = Largeur du volume intérieur
l = Profondeur du volume intérieur
n = nombre de points sur la largeur
N = nombre de points sur la profondeur

La vitesse idéale de soufflage à la sortie des filtres absolus est de 0,45 m/s. Dans tous les cas, la vitesse doit être comprise entre 0,35 et 0,55 m/s .
Le débit au soufflage est calculé en fonction de la taille du filtre absolu.

Matériels utilisés : TESTO 425 // 0560 4251 // N° 02311980/202
TESTO 425 // 0560 4251 // N° 02322474/202
DEGREE C – HACH // AVS1012D2D205M // N° 1205-1056361-005

2) Détermination de la classe particulaire :

L’air ,grâce au filtre HEPA principal et conformément aux exigences de la classe H14 de EN 1822-1, doit être classé ISO 5 conformément à ISO EN 14644 (CLASSE 100 /M3.5 selon Fédéral Standard 209 E) .

Matériel utilisé (compteur de particules au laser) :

CLIMET- MODEL CI 450- N°056170.
MET ONE-MODEL 3313- N°031001079
HACH –MODEL 3423- N°1012532007

Débit de prélèvement par minutes : 28,3 litres jusqu’à 50 litres.
Mesures faites à 10 cm du filtre absolu afin de détecter les fuites, et au niveau du plan de travail ce qui déterminera la classe particulaire de l’enceinte.
Chaque prélèvement mesure le nombre de particules de 0.3µm, 0.5µm, 1 µm et 5 µm.
Le nombre de points répond à la norme AFNOR ou FS-209 E (ex : 12 points pour un filtre de 1220 x 610 mm) : cf schéma du §1.

3) Test d’intégrité du système de filtration d’air (en option) :

L’étanchéité du système de filtres à haute efficacité (HEPA) installé sur le poste de sécurité microbiologique est évaluée en soumettant le PSM à un aérosol émis en amont et en mesurant le passage de l’aérosol en aval. L’aérosol utilisé est l’EMERY.
Le calibrage à 100% du photomètre est réalisé en amont des filtres HEPA.

La mesure des particules non retenues est effectuée par balayage de la surface de chaque filtre et des plans de joints d’étanchéité à l’aide de la sonde iso-cinétique du photomètre.

Toute concentration d’aérosol en aval des filtres HEPA, supérieure à 0,01% par rapport à l’amont est considérée comme fuites.

Matériel utilisé : LINEAR PHOTOMETER BC 400 N° 3242.

4) Mesures Température , Hygrométrie , Niveau Sonore , Eclairage & Rayonnement Ultraviolet (U.V.).

. La mesure des Températures et Hygrométrie est réalisée au moyen de la sonde incorporée au compteur de particules CLIMET CI 450 ou au HACH MODEL 3423 cités ci-dessus.
Ces valeurs sont données à titre d’information. Mesures effectuées au centre du volume de travail.
. Le niveau sonore du PSM en fonctionnement doit être inférieur ou égal à 64 dB. Ce niveau est mesuré au milieu de la largeur du PSM, à 30 cm de distance de la face avant et à une hauteur de 38 cm par rapport au plan de travail.
. L’éclairage doit être supérieur ou égal à 750 Lux. Mesure effectuée au centre du volume de travail.
Luxmètre utilisé d’une sensibilité entre 0 & 3 000 Lux.
. Le rayonnement ultraviolet doit être supérieur ou égal à 500 µW/cm2. Mesure effectuée à 10 cm du tube U.V et au niveau du plan de travail. Le radiomètre utilisé DM-254X mesure le rayonnement ultraviolet de longueur d’onde courte (entre 220 & 280 nanomètres) dans une plage de mesures allant de 0 à 19 999 µW/cm2 .

Autres Prestations




M.C.C. Les spécialistes des contrôles, de l’étude et de la réalisation des Flux Laminaire de laboratoire ou de salles blanches